Be For Real











 
Voici une autre des quelques chansons empruntées par Léonard Cohen à d’autres artistes, et auxquelles il donne, par le timbre de sa voix et l’intensité de l’émotion qu’il suscite, une nouvelle dimension. Ces chansons s’intègrent si bien au répertoire de Léonard Cohen, sont si parfaitement en accord avec sa perception, et en harmonie avec sa forme poétique, qu’on pourrait les croire de sa plume. 
« Be For Real », de Frederick Knight, exprime bien, en effet, sa quête de vérité et de sincérité, son acceptation des grandeurs et des faiblesses, sa générosité et sa vulnérabilité.
L’amour peut faire souffrir autant qu’il rend heureux (souvenez-vous des allitérations sublimes de Georges Moustaki dans « Le Métèque » : « … avec mon cœur qui a su faire souffrir autant qu’il a souffert… ».
Léonard Cohen avoue ici, en toute humilité, avec les mots de Frederick Knight, qu’il a souffert des blessures de l’amour, mais qu’il poursuit sa quête…
ALN



Sois Pour de Vrai

Reviens-tu dans ma vie toujours
Où simplement pour un jour ?
Tu as besoin de moi, non ?
Mais si tu cherches un frisson
Chérie, je suis flexible, Oh oui

Sois pour de vrai, veux-tu, chérie
Pour de vrai, Oh, chérie
Tu vois, je, je ne veux plus être blessé par l’amour

Je n’ suis pas naïf, tu vois
J’aimerais dire que je crois
Ce que tu dis là
Ne me promets pas aujourd’hui
Ce que, dès demain, tu renies
Ne me fais pas ça, chérie

Sois pour de vrai, veux-tu, chérie
Pour de vrai, Oh, chérie

J’ai souffert si souvent
Tu vois, je, je ne veux plus être blessé par l’amour

Fi donc des vérités prétendues
Je veux la vérité nue, Oh oui

Sois pour de vrai, veux-tu, chérie
Pour de vrai, Oh, chérie

Non, non, non, non
Ce n’est que je, je ne veux plus être blessé par l’amour

Merci pour la chanson, Mr Knight


(Traduction – Adaptation : Polyphrène)
Comments