I've Got a Little Secret












Voilà sans doute l’un des secrets de Léonard Cohen : mêler, voire fusionner, tout ce qui fait l’humanité dans une sorte de synthèse où érotisme et spiritualité sont indissociables, tout comme le péché et la vertu, l’ombre et la lumière, la vie et la mort, la vieillesse et l’espoir.
Dans cette nouvelle chanson, sur l’album « Can’t Forget », Léonard Cohen évoque un rendez-vous galant dans l’au-delà, mais rappelle aussi sa difficulté à maintenir une relation amoureuse (« Never Any Good »). Comme dans plusieurs chansons de l’album « Old Ideas », il assume une vieillesse pour qui l’amour est d’autant plus nécessaire qu’il peut sembler inaccessible. 
Le temps fait mûrir l’amour
Et s’il faut mourir un jour
Sachons sourire à l’amant
Dont nous serrerons la main
ALN



J’ai un Petit Secret

Je vais te dire un secret
Si tu promets de le taire
J’ai dit, je vais te dire un secret
Tu dois promettre de le taire
J’ai un rendez-vous au ciel
Mais l’emporterai en enfer

Je t’enlacerais bien si
Mes vieux bras étaient plus forts
Je t’enlacerais bien si
Mes vieux bras étaient plus forts
J’ai bien écouté ton histoire
Mais je crois que je m’endors

Je vais te dire un secret
Si tu promets de le taire
J’ai dit, je vais te dire un secret
Tu dois promettre de le taire
J’ai un rendez-vous au ciel
Mais l’emporterai en enfer

Je voudrais t’aimer chérie
Mais c’est sans espoir
Je voudrais t’aimer chérie
Mais c’est sans espoir
Ce que renvoie mon miroir
N’est pas très joli à voir

Je voudrais, je voudrais t’aimer chérie
Mais c’est sans espoir
Je voudrais t’aimer chérie
Mais c’est sans espoir
Ce que renvoie mon miroir
N’est pas très joli à voir

Il fait un peu froid dans ta cuisine
Et je crois qu’il va neiger
Il fait un peu froid dans ta cuisine
Et je crois qu’il va neiger
Chérie je dois te quitter
Mais je n’ai nulle part où aller

Tu vois, je vais te dire un secret
Si tu promets de le taire
J’ai dit, je vais te dire un secret
Tu dois promettre de le taire
J’ai un rendez-vous au ciel
Mais l’emporterai en enfer

(Traduction – Adaptation : Polyphrène)
Comments