My Oh My







“My Oh My” est le sixième titre de l’album “Popular Problems”, qui sera disponible en France demain lundi, au lendemain du 80ème anniversaire de Léonard Cohen. Il y raconte ce qui pourrait s’apparenter à un « coup-de-foudre » et que l’on peut aisément imaginer : un visage radieux, des yeux pleins de vie et d’intelligence, une silhouette mouvante aux élégantes ondulations, des mains fines et délicates, et puis… le temps d’une brève étreinte, de pure convention – Bonjour, Bonsoir -  et le cœur chavire, l’esprit s’emballe ! 
Mais ce n’est qu’une passante (comme celles que chante Brassens sur le poème d’Antoine Pol, ou dans « Le Parapluie »), et bientôt un simple souvenir sur la route, auquel on repense aux soirs de lassitude.
ALN


Oh, Mon Dieu

Pas bien dur de t’aimer
Sans même essayer
Pas bien dur de t’aimer
Sans même essayer
T’étreignais juste un instant
Oh, mon Dieu, mon Dieu

T’ai conduite à la gare
Sans demander pourquoi
T’ai conduite à la gare
Sans demander pourquoi
T’étreignais juste un instant
Oh, mon Dieu, mon Dieu

Tous les gars font des signaux
Pour capter ton regard
Tous les gars font des signaux
Pour capter ton regard
T’étreignais juste un instant
Oh, mon Dieu, mon Dieu

Pas bien dur de t’aimer
Sans même essayer
Pas bien dur de t’aimer
Sans même essayer
T’étreignais juste un instant
Oh, mon Dieu, mon Dieu


(Traduction – Adaptation : Polyphrène)
Comments